Participer au site : news photo video
avatar Se connecter

Nager avec un rhume

Pour toute l'association

Nager avec un rhume

Doit-on et peut-on faire du sport quand on a un rhume ?

Article source L’Equipe du  jeudi 5 janvier 2017 lien içi

 

Peut-on faire du sport quand on a un rhume ? L'activité physique peut-elle aider à guérir plus vite ? A partir de quel moment doit-on se mettre sur "pause" ?

Faut-il continuer à faire du sport lorsque l'on est malade ?

La pratique d'une activité physique et sportive régulière permet, on le sait, de rester en forme et de renforcer son organisme afin de prévenir des maladies. On peut donc légitimement penser que ça peut aussi aider à combattre certains virus. C'est en partie vrai : il est en effet possible de faire du sport malgré certains symptômes, comme un léger rhume. Mais il peut aussi aggraver certains symptômes plus violents, comme ceux de la grippe. Dans ce cas, le repos forcé est à privilégier parce que le corps, affaibli, a besoin de toutes ses ressources immunitaires disponibles pour se requinquer.

Oui à l'activité physique, mais pas à tout prix !

« Si, par exemple, on a un petit rhume (éternuements, le nez qui coule ou qui est bouché, la gorge légèrement irritée ou douloureuse...), il n'y a pas de contre-indication particulière à faire du sport, explique le docteur Roberto Purello D'Ambrosio. Toutefois, il faut pratiquer une activité qui ne soit pas trop intense : ça doit rester un entraînement assez léger et on doit toujours respecter ses limites. Par exemple, si l'on a la sensation d'être essoufflé ou si l'on se sent faible, il sera important de ne pas faire trop d'efforts. » Des activités comme la marche (nordique, rapide), la randonnée, le vélo d'appartement ou un léger footing seront tout à fait envisageables.

En revanche, en cas de fièvre, il faut observer un repos strict. « L'apparition d'un état fiévreux est la démonstration de la présence d'une infection (très probablement virale) », précise notre expert. En effet, dans la grande majorité des cas, les états grippaux sont causés par des virus et l'activité physique ne fera qu'amplifier la dissémination du virus dans l'organisme. « Si on fait du sport dans cet état, on pourrait croire au début à une rémission des symptômes, puisqu'avec la perte d'eau et la déshydratation, la température du corps baisse. Au contraire ! On ne fait pas de bien à notre organisme parce qu'on ne perd que de l'eau et des substances nutritives, ce qui aura pour seul effet d'affaiblir davantage le corps et de diminuer les possibilités de guérison de l'organisme ! »
 


Une fois le syndrome grippal disparu, il n'est pas conseillé de reprendre le sport tout de suite, mais plutôt d'attendre 3-4 jours afin de laisser le temps à l'organisme de retrouver toutes ses capacités et son énergie.

Liste non exhaustive des cas où l'on peut faire du sport : nez bouché, nez qui coule, éternuements, gorge légèrement irritée ou douloureuse, maux de tête légers...

Liste non exhaustive des cas où il est fortement conseillé d'observer un repos total : fièvre, toux, maux de tête intenses, maux de ventre, frissons, courbatures, fatigue excessive, congestion bronchique...

Pensez à demander conseil auprès de votre médecin au préalable afin de vous assurer de pouvoir ou non pratiquer vos activités favorites.